AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 


 

 Night sky {PV KINDER}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
║ Who are you ?║ What do you think about it ?
avatar
« Kotokyo Ayako | Geisha »

Tokyoïte ;

    Féminin
    ● Messages : 66

MessageSujet: Night sky {PV KINDER}   Ven 10 Sep - 23:20

Il y a des jours qui vous font toucher le fond quelque soit vos résolutions premières. Et aujourd’hui était un jour comme cela. Une journée tranquille de fin d’été, encore trop chaude pour l’automne et trop fraîche pour un franc été. La jeune femme ne sait pas si c’est le manque d’alcool ou de drogue mais tous la déprime.
En premier lieux elle aurait mieux fait de rester couchée, c'est ce qu’elle se répétait depuis qu'elle avait balancé son réveil dans le mur lorsque ce dernier c'était mit à brailler le dernier tube à la mode qui faisait office de sonnerie. La jeune fille avait pour réputation d'être posée et positive, quelque soit les circonstances elle souriait, seulement il arrive un moment où même la plus positive des positivistes ne pouvait plus, elle non plus, sourire et voir le bon côté des choses. Et depuis quelque temps rien, mais rien ne l'aidait à garder intérieurement ce sourire radieux qu'elle affichait extérieurement. Elle en était à un point où la vue même des jeunes gens aux terrasses des cafés discutant joyeusement, des couples paradant avec leur moitié, des hommes d’affaires pressés traversant, lui filaient des pulsions meurtrières. Et elle n’était pas d’un naturel violent.

Alors ce matin en se levant, aller bosser ne l'inspirait vraiment pas, traîner dans les rue pour croiser tout ces gens heureux lui mettait le moral dans les chaussettes, en bref elle ne voulait voir personne. Elle alluma une clope et se leva en trainant des pieds, ramasse les restes de son portable qu’elle avait détruit en l’envoyant valser dans le mur. L’agence lui en fournirait un nouveau en attendant elle avait une bonne excuse pour ne pas répondre au téléphone et ça lui allait très bien. Aya se rappela de sa rencontre quelques semaines plutôt avec cet homme au visage d’ange et à la poigne de fer, Crow. Il avait dit s’appeler comme cela. Drôle de nom, mais ça lui allait somme toute assez bien. Elle n’avait jamais pris le temps de le remercié de l’avoir sauvée de ces voleurs. D’après les recherches de son assistante, il était hôte dans un club non loin de là. Et ça aussi ça lui allait bien, cœur de serpent sous masque de fleur.
La nippone attrapa un vieux jean délavé, un débardeur noir en coton, un autre plus long en coton gris et un chandail informe blanc plein de trous. L’assemblage était plus réussi qu’elle ne l’aurait imaginé, c’était délicieusement dans l’air du temps et grunge. Elle attrapa son sac, un cardigan carmin et enfila la première paire de chaussure qu’elle trouva dans l’entrée de son appartement. Elle prit donc la direction de ce club, de la musique s’en échappait, elle n’avait mis les pieds dans ce genre d’endroit qu’une fois, et franchement ça ne l’attirait pas plus que ça. Elle demanda à l’entrée si le jeune homme était là, on lui répondit qu’il était occupé.

Aya ressortit du bâtiment et l’observa, le long de l’un des murs une échelle de métal rouillée menait au toit. Elle décida de l’attendre là. Les toits étaient le genre d’endroit qu’elle aimait, en générale personne n'y venait et si d'aventure quelqu'un s'y aventurait, rien ne l'obligeait à faire la conversation. Et surtout c’était en hauteur, proche du ciel, elle adorait se trouver proche du ciel. La jeune mannequine passa la journée allongée sur le toit, là où personne ne pouvait la voir, à écouter en boucle des chansons. Le regarde dans le vague ou les yeux fermés. Allongée comme un grand chat sur l’un des murets, une jambe pendant dans le vide.

Personne n'était venu troubler sa quiétude, jusque dans la soirée, elle avait vu débouler, un jeune homme. Geisha regarda les néons multicolores qui s’étaient peu à peu allumée la nuit tombant, sortit une clope de sa poche et la porta à ses lèvres. Elle tira une latte après l’avoir allumée et se tourna vers le jeune homme.
- Sans ces néons, on pourrait voir les étoiles, mais le ciel n’aurait pas ces couleurs d’arc-en-ciel nocturne, lança-t-elle.
Le jeune homme était beau, mais elle se doutait que n’importe lequel des employés dans cet endroit se devait d’être beau. Il ressemblait vaguement à un petit ange, les traits fins, le regard doux. Rien à voir avec le corbeau de l’autre nuit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Re: Night sky {PV KINDER}   Sam 11 Sep - 22:29

Cinq cents soixante treize pages! Cinq cent soixante treize pages à lire pour le lendemain à la première heure... D'habitude il laissait beaucoup plus de temps aux étudiants pour lire, pourquoi les prevenir le jours précédent à la dernière heure. Il était déjà 19h et Naoki commençait son travail à 22h ce qui lui laisait trois petites heures pour rentrer chez lui,cuisiner, manger, et lire cinq cent soixante treize pages...Mission impossible, à moins de ne pas dormir peut être. C'était le genre de truc que l'étudiant detestait dans sa formation, pourtant, il adorait lire, mais il aimait prendre son temps...tout est relatif bien sur, quand on a au moins trois livre à lire par semaine mais avoir un livre à lire pour le lendemain lui semblait plus qu'insupportable.
Il quitta la salle de classe, imperceptiblement énervé et préssé. Il ne prit pas la peine de d'attendre ses amis, leur dit un vague au revoir et se précipita hors de l'amphithéatre vers l'escalier. Il était déjà rendu au rez de chaussé quand il entendit la voix d'une de ses calmarades l'interpeller!
-Naoki, t'as oublié ton stylo! T'es vraiment pas possible. rigola t'elle. Elle lui lança par dessus la rambarde et lui fit un signe de main pour le saluer. Le jeune homme rattrapa son bien et s'en fut.

L'apartement était vide lorsqu'il arriva dedans, mais apparement pas celui des voisins dont les voix, enfin les cris traversaient les murs pour atteindre les tympans du barman. Si on pouvait même plus être tranquille chez soi. Leur interminable scène de ménage génait tout l'immeuble, mais les plaintes n'arrêtais pas leur excès vocals. Seule solution ce soir, fuir ce vacarme! Mais avant toute évasion vers le calme et l'univers de Dostoïevski, car c'était une de ses oeuvres qu'il avait à lire pour le jours suivant, la première priorité était de satisfaire son estomac et de manger un petit bout. Ben, oui, y'as des choses comme ça...
Il ouvrit son frigo et chercha un truc à se mettre sous la dent...Il n'y avait pas grand chose, son proprio avait oublié de faire les courses une fois de plus. Pourquoi fallait il qu'il fassent tout ici, parcequ'il squattait l'apartement de Toshi-Kun pour un loyer minuscule. Il regarda sa montre, vingt heure moins le quart. Il avait pas vraiment le temps de faire le difficile. Il attrapa quelque restes de riz et de légumes de la veille, le mit au micro-onde et s'attabla.
Il se changea pour son travail, il enfila un simple tee shirt et une chemise à carreaux, puis un jean et une ceinture. Il mit quelque bracelet et un collier avant d'attraper son livre qu'il fourra dans son sac et se dirigea vers le club.
Pas pour s'y rendre en faite, pour aller au parc à sept cent mètres de son immeuble.Mais bon, quand on habite à quelques mètres du Shin'Ya, on va facilement dans sa direction, on a que deux solution pour ne pas passer devant, partir de l'autre côté, ou tourner dans la petite rue à droite...chose à pas trop faire si vous voulez mon avis, elle est assez glauque.

C'est quand il fut dans la rue, qu'il se rendit compte qu'il y avait un problème pour lire dehors...Ben oui, la nuit était déjà tombée? il n'y aurais pas assez de lumière pour lire dans le parc. Euh, que faire alors, il était sur le point de tourner les talons pour rentrer chez lui quand un détail attira son attention. Juste derrière la porte du Shin'Ya se trouvait une échelle! Les ouvriers avait du l'oublier le jour précédent quant ils ont réparé le toit, quelques tuiles
manquantes. C'est alors qu'il eut une envie, une folle envie de monter là haut, comme un chat qui recherche la hauteur.
Il s'approcha de l'échelle et grimpa vers le toit du club.

Lorsqu'il atteint le sommet, il découvrit qu'il n'était pas le seul à avoir eu des envies de s'élever vers les étoiles...enfin, le ciel, parceque pour ce qu'on voyait d'étoile. Une jeune femme se tenait là, sous la lumière des néons, sa peau prenait les couleurs qui émanait des enseignes et spots flamboyants dans la nuit. Mais même ainsi, il ne faisait aucun doute qu'elle était très belle. Elle prit la parole presqu'aussitôt.
-Sans ces néons, on pourrait voir les étoiles, mais le ciel n’aurait pas ces couleurs d’arc-en-ciel nocturne.
Voilà une entrée en matière bien surprenante, ce n'est pas la première chose qu'il irait dire à un inconnu. Mais la douce poésie de sa phrase le fit sourire.
"-Je ne pense pas qu'il y ai un seul endroit dans Tokyo où l'on puisse voir les étoiles, néons ou pas néons..."Les millions d'habitants de la ville avait besoin de trop de lumière et d'immeubles se dépassant les uns les autres.Il ne trouvait pas ces arcs-en-ciel nocturne particulièrement joli, le ciel étoilé était tellement plus merveilleux. Il remarqua comme même qu'il manquait un astre qu'on voyait en toute circonstance, c'était une nuit de nouvelle lune, sans lune
"- Au moins, on peux se voir comme ça. Bon, ma peau est multicolore..." ajouta t'il en regadant ses mains. Il se doutait que sans les néons, et si elle n'avait pas bouger, elle se serait fondu dans la nuit comme un chat noir et qu'il ne l'aurait remarquer qu'en lui marchant dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Kotokyo Ayako | Geisha »

Tokyoïte ;

    Féminin
    ● Messages : 66

MessageSujet: Re: Night sky {PV KINDER}   Mar 14 Sep - 22:50

- Je ne pense pas qu'il y ait un seul endroit dans Tokyo où l'on puisse voir les étoiles, néons ou pas néons...
Répondit-il du tac au tac. Elle sourit, au moins ils étaient d’accord sur un point. C’était l’une des choses qu’elle aimait autant qu’elle la détestait. Cette mégalopole, trop lumineuse pour les astres eux-mêmes. Un imbroglio d’enseignes lumineuses, irradiant à touts heure du jour et de la nuit. Les couleurs étaient chatoyantes et agréable par temps de pluie, ça la rassérénait, mais une nuit comme celle-ci où le ciel apparaissait sans un nuage de pollution, personne ne pouvait profiter de ces splendeurs.
- Au moins, on peut se voir comme ça. Bon, ma peau est multicolore... ajouta t'il en regardant ses mains.
Elle éclata de rire, son humeur était changeante, la nuit sans doute. C’était l’heure du jour qu’elle préférait, les gens normaux rentraient chez eux, les noctambules s’égrainaient lentement emplissant les rues de leur joyeux tintamarres. Ils se croisaient en s’ignorant, chacun dans sa bulle.
Ayako reporta son attention sur le jeune homme, qui effectivement te teintait au grès des néons. Elle porta sa cigarette à ses lèvres, inhala le toxique fumé et expira longuement. Elle rapprocha ses genoux de son corps et appuya son menton dessus, son regard le parcourant avec étonnement. Les lumières de la ville se peignaient par phase, sur son visage.
- Cela te va très bien, finit-elle par dire.
Et c’était tellement vrai. Les néons accentuaient l’effet angélique quasi irréel du jeune homme. Il ne devait pas être beaucoup plus jeune ou vieux qu’elle.
- Je suppose que tu travailles dans ce club ?
Ce n’était ni une question ni une affirmation, simplement une déduction. Cela aurait été un sacré hasard qu’un aussi joli garçon se perde sur le toit d’une bâtisse abritant un club d’hôte. Et du hasard elle ne savait qu’une chose, à savoir qu’il n’existait pas.
Elle sourit et déplia ses longs membres, s’étirant au maximum comme un gros chat après une bonne sieste. Elle se leva et se rapprocha en minaudant.
- Enchantée, je suis Ayako Kotokyo et je sens que l’on va bien s’entendre, lança-t-elle en lui offrant sa main.
Et elle avait beau chercher en elle-même une once de réticence, elle n’en trouva aucune. Pour la première fois depuis un long moment elle était totalement sincère.
- Tu y es hôte ? Demanda-t-elle le plus sérieusement du monde en ancrant ses orbes anthracite dans les siennes.
Son sourire se fit plus franc encore, elle n’avait rien contre les hôtes, mais ce garçon semblait trop gentil et innocent pour en être un. Et l’entendre dire qu’il faisait uniquement partit du personnel, la mettait à l’aise.
- Tant mieux, conclut-elle. Ça aurait été dommage d’un petit ange comme toi soit un hôte, tu ne trouves pas ?
Soudain la nuit multicolore prenait un accent plus doux et agréable. Un ange semblait descendu des cieux pour elle, et sa mélancolie semblait s’être envolée lorsqu’il était apparu sur le toit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Re: Night sky {PV KINDER}   Ven 17 Sep - 16:57

C'est après un long instant de rire et de silence, que le jeune homme ne sut pas comment interpréter que la jeune fille lâcha:
"- Cela te va très bien" Cette réflexion interpella le jeune homme, il comprenait ce qu'elle voulait dire, mais la tournure donnait l'impression qu'elle parlait d'une nouvelle coiffure ou d'un vêtement. Il sourit car ça lui rappela un reportage sur les filles du moulin rouge en France, il y avait de ça quelques années. Il se souvenait que dès qu'on leur demandait si ca ne les gênait pas d'être quasiment nues sur scène, elles avaient toutes cette réponse particulière et ridicule: "les lumières nous habillent!" Il avait pensé à l'époque que si la lumière habillait, on aurait besoin de vêtement que la nuit...c'était une réflexion stupide.
"-Doit j'en conclure que je ferais une bonne danseuse de cabaret", répondit-il doucement en gardant son sourire. C'était une flatteuse remarque qu'elle lui avait fait, et aussi étrange la réponse fut elle, elle ne portait aucune rancœur, juste une légère dérision tourner contre lui même. D'ailleurs il avait plus parler pour lui que pour la jeune femme lovée sur le toit.
"- Je suppose que tu travailles dans ce club ?" Il affirma d'un signe de tête, ce n'était pas difficile à deviner, il était sur le toit du club, il connaissait peu d'étranger au club qui viendrait à penser:"Tiens, et si j'allais faire une petite ballade sur le toit du Shin'Ya pour me divertir un peu!" Peut être que c'était le genre de chose que faisait ses mecs parfaits qui se font des salades de saison avec de la mâche de Rotterdam quand il rentre déchiré chez eux.

Elle se trouva soudainement bien proche de lui, debout,main tendues. Il pouvait voir avec plus de précision sa peau inaltérée, sa bouche délicatement dessinée, ses long cils abritant deux petites perles grises. Elle avait donnée son nom, et ceux-ci désarçonna quelque peu Kinder, il était habitué à ce que tout ceux qui tourne autour du Shin'Ya ne se présente que par son surnom. Il hésita, si elle était cliente, se présenter par son vrai nom n'était pas recommandé, en même temps, il trouvait impoli de ne répondre que par son surnom. Cette marque de confiance assura de la sincérité de la suite de la phrase, c'est pourquoi il lui répondit.
"- Moi, c'est Naoki Miretsuki... ou Kinder!" Enthousiaste, il serra sa main avec un peu plus de vigueur que ne le voulait l'habitude japonaise sans pour autant équivaloir la force que mettait les européens dans leurs salutations manuelles. La jeune fille continua:
"-Tu y es hôte ?" demanda soudainement sérieuse, enfin du moins son visage s'était fait sérieux, Ayako. Elle le regardait dans les yeux et lui plongea dans son regard à la fois bienveillant et froid.
"- Non, je fais juste parti du personnel. répondit il à la demoiselle.
- Tant mieux, conclut-elle. Ça aurait été dommage d’un petit ange comme toi soit un hôte, tu ne trouves pas ?"Elle semblait soulagée, et il n'aurait changer de place pour rien au monde, il était ravi de ne pas être un host. Simplement, le comparer à un ange, il se souvenait qu'une autre femme l'avait associé à cette créature céleste, mais en émettait une opinion contraire.
"- Ce n'est pas l'avis de tout le monde, c'est parfois ce qu'elles recherchent...Il y a de nombreux anges parmi les host, disons que ce sont des anges déchus."
Il y avait en effet nombre de ses collègues qu'on aurait pu comparer aux habitants des cieux,à commencer par son ami Mika. Ce dernier était vraiment angélique, mais tombé bien trop tôt de ses nuages pour trouver l'enfer sur terre. Naoki avait été chanceux d'y échapper, chanceux d'avoir rencontrer un host suffisamment conscient pour lui épargner cet misérable condition.

Il arriva à la conclusion qu'elle n'était pas une cliente du Shin'Ya et ceux pour plusieurs raisons. A cause de son nom qu'elle lui avait donné sans hésitation, et parce que cette réflexion était typique de la plupart des « étrangers » aux clubs d'host. Ceux qui ne connaissaient pas bien se monde étaient souvent très réticent à cette idée, non sans raison. En fait, il aurait pu s'en rendre compte bien plus tôt s'il y avait fait attention, les clientes, du moins régulières connaissaient la tête des barmans, même si leurs yeux était souvent obnubilés par leur compagnon de soirée. Ce qu'il se demandait, c'est ce qui avait bien put amener la jeune fille à la beauté singulière à cet endroit précis, ça avait certainement un rapport avec le Shin'Ya qui se trouvait à ses pieds, où à l'un de ses host.
"-Vous n'y êtes pas cliente, n'est ce pas ? Mais je doute que vous soyez sur ce toit juste pour contempler les étoiles absentes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Night sky {PV KINDER}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Night sky {PV KINDER}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shin'Ya - Host Boy Club • Like the Begining :: Tokyo City :: ▌Autres Lieux-