AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 


 

 Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
║ Who are you ?║ What do you think about it ?
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)   Lun 13 Sep - 0:32

Il était en avance, d'un quart d'heure presque. Quelle mauvaise habitude il avait pris de se pointait toujours en avance sur les rendez vous, surtout quand c'était pour rencontrer un ami, ca n'avait pas de nécessité. Maintenant il se trouvait là comme un idiot sur son banc juste en face du petit café l'arrivé de son Mika. Il n'avait rien de plus à faire, juste à regarder les passants, qui étaient nombreux dans la rues commerciale. Il se demandait un peu si il arriverait à voir le petit Mika entre la foule drue. Enfin, il savait se faire repéré, rien de plus normal pour un artiste de rue.
Il eut un doute, il ne connaissait pas le nom de l'host, juste son pseudo au club, devait il l'appeler comme cela. Il pourrait certainement pas crier "Mika" en plein milieu de la rue. Si c'était un moyen de protégé le personnel, ce n'était pas censé servir en dehors du Shin'Ya. Peu importe, il aviserait sur le moment, il verrait.

Il sorti un livre de son sac et se plongea dans sa lecture, l'avantage d'être un étudiant en littérature, on a toujours un beau et bon livre à portée de main pour patienter ou faire passer le temps. Celui ci était assez récent. Il narrait l'histoire d'une jeune fille qui travaillait dans une entreprise japonaise pendant un an après avoir fini ses études. C'était parfois assez étrange, à commencer par ce passage où elle déambule nue dans les locaux de l'entreprise pendant une nuit. Mais il aimait l'écriture de la jeune écrivaine, une écriture particulière, très reconnaissable, simple et tranchante. Il avança dans les pages en levant de temps en temps ses petits yeux marrons des lignes du petit bouquins pour observé avec attention la rue à la recherche de la moindre trace de son ami.

Il regarda sa montre, 16h53...Il lui avait donné rendez vous à 17h non? Encore 8 minutes. Pourquoi le temps ralentit toujours autant quand on attend quelque chose. Vous savez, ces minutes avant que le rendez-vous arrive, c'est toujours interminable. Que la chose espéré soit agréable ou non d'ailleurs. Si tu dois passer un oral, le jour de l'examen arrivera à une vitesse folle, mais le temps devant la porte ou tu stresse sera interminable, même si ca ne dure qu'en tout et pour tout genre dix minute tandis que tout ce que tu désire à présent c'est que ce soit passé. Le temps est un farceur et un méchant. Il n'arrête pas de se jouer de nous comme si nous n'étions que des poupées à sa disposition. Le mesquin.

Il aimait beaucoup le petit host, il était très content qu'il ait accepté d'aller prendre un café avec lui, au moins, il serait sobre, contrairement au club. Le jeune host tenait plutôt mal l'alcool et il avait rarement eu l'occasion de le voir en début de soirée, avant qu'il n'ai commencer à boire. Mais chaque fois qu'il le voyait, il ne pouvait s'empêcher de vouloir s'occuper de lui, et avait bien souvent du l'aider un peu en fin de soirée...Il était adorable, alors ca ne le gênait pas, mais il se demandait un peu quel diable avait piqué les nouvelles recrues du Shin'Ya. Des host qui tienne pas l'alcool, c'est un peu comme si lui ne savait pas verser sans en mettre à coté, c'est une base du métier non? Bien sur, il y avait une certaine catastrophique soirée où il en avait été incapable, mais c'était extrêmement rarissime. Enfin bon.

Un rayon de soleil perça les gros nuages gris qui couvrait le ciel, pour viser la joue de Naoki. L'air était lourd et menaçant, on sentait que la pluie, se ce n'était un orage, finirait par tomber. Pour l'instant ca tenait, Naoki espérait que Mika arriverait avant que ca éclate. Il était à trois mètres du petit café calme malgré ca situation en plein centre commerciale. Ceux-ci était du au fait qu'il fallait entré dans une cours intérieur pour y accéder, et toutes les ouverture ne se tournait que vers cette cour. Mais il n'était pas sur que son invité connaisse, c'est pourquoi il l'attendait dehors. Il lui avait donné le nom du café, le "Latticino" et la rue de façon à ce qu'il le retrouve, mais on est jamais trop prudent... Certes l'enseigne donnait sur la rue commerçante, ben oui, faut faire marché le commerce, ais l'accès n'était pas évident tout de même. Si il était venu seul la première fois, il aurait certainement cru qu'il s'était trompé de porte, mais comme il était venu avec Toshi-Kun.

Il replongea dans son livre, comme il n'avait vu aucun signe de son ami et ne s'en détourna pas même si la tentation était forte d'aller fouiller du regard le flot de piétons à la recherche du plus petit signe de son ami. Mais ce n'est pas ça qui le ferait arrivé. Il le reconnaitrait bien de toute façon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cho CheonSa | Mika »

Host Boy ;

    ● Messages : 7

MessageSujet: Re: Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)   Lun 13 Sep - 22:20

  • Le printemps rendait Mika nostalgique et triste. Exactement un an depuis la mort de Kiseop et rien n'avait changé. Il était toujours dans le meme état d'hibernation, comme une poupée glacée par des années de mise au grenier en attendant que quelqu'un vienne la chercher.

    "Quand on coupe une poupée de son port d'attache, elle tombe et se brise."

    Il était rare que Mika sorte de chez lui en dehors de son travail d'artiste de rue et d'host-boy. Le reste du temps, il le passait entre ses CDs et ses livres, dans l'appartement qu'il partageait avec son grand-frère.
    Et quand il sortait, et ce depuis le décés de son fiancé, il n'était encore jamais sorti pour boire un café avec quelqu'un. C'était une première.

    Il avait rencontré Naoki, le barman du Shin'ya lors de son arrivée, et pour cause, ces derniers mois il lui avait été d'une aide précieuse pour sortir du cercle vicieux dans lequel l'avait poussé la douleur, la maladie et la ruine. Il l'avait aidé a redevenir un peu de ce qu'il était avant, et meme si bien sur il n'arrivait pas a lui montrer combien il était touché parce qu'il avait oublié tout cela, son affection était réelle.
    C'est pour ca qu'il était parfaitement détendu ce matin la, et que meme un petit sourire était logé sur ses lèvres carmins.
    Il s'habilla rapidement, piochant au hasard dans sa large armoire. Quand il débarqua ensuite dans le salon, les cheveux mouillés par la couche et habillé, il sentit l'odeur du café et des petits pains frais laissés par son frère ainé, comme tous les matins...

    Il n'avait pas très faim, laissa donc la moitié du repas encore posée sur la table du salon, quand il quitta l'appartement en laissant un petit mot.
    Cela faisait bien deux bonnes années que le garcon n'avait pas prit le bus, se rendant en voiture a l'université lorsqu'il était a Jeju et maintenant qu'il était la, il se rendait a pied faire ses courses, prendre ses cours, et rejoindre ses amis de la troupe.
    Un peu désarconné par toutes les nouvelles machines qu'ils avaient installé, entre temps, il était si mignon a regarder avec incrédulité la grosse boite a composter les billets, au bord des larmes, que le conducteur lui meme lui montra le fonctionnement de la machine, et le sourire auquel il eut le droit en échange, le ravit tellement que ce gros bonhomme en resta rouge de plaisir toute la journée

    Dans le quartier de la ville ou ils s'étaient donné rendez vous, le feeling de ville semblait disparaitre, pour laisser paraitre comme un petit bourg pavé, avec des maisons a l'ancienne avec les coins recourbés et des statues en forme d'animaux traditionnels ou de dragons, était le quartier ancien. Très prisé par les touristes, la moitié des piétons dans ce quartier était étrangers. Et se retrouver au milieu d'autant de dialectes et de visages d'un seul coup, le désarconna.
    Alors il se rendit compte qu'il n'arrivait pas a replacer le petit café dans sa tete. Heureusement, il ne tarda pas a apercevoir la petite place tranquille, ou était assis Kinder sur un banc a la francaise.

    A chaque fois qu'il voyait le jeune homme, son coeur se pincait. Tout en lui lui rappellait son défunt petit ami, sa prestance, sa douceur, son amour pour les belles lettres, la protection qu'ils lui avaient tous les deux donné. Il lui faisait parfois tellement penser a Kiseop qu'il avait envie de le prendre dans ses bras sans raison. Et depuis quelques temps il ne se privait plus. Parce que tant bien que mal Kinder avait réussi a apprivoiser le tempérament devenu frois et distant de ce précieux fauve.

    Voyant qu'il ne l'avait pas remarqué, il vint s'asseoir aussi doucement qu'une plume sur le banc. Il l'observa lire pendant un moment, son visage superbe l'air tranquille et posé.
    Finalement, 5 bonnes minutes plus tard, il décida de l'averitr de sa présence, de crainte qu'il fasse une syncope une fois qu'il le découvrirait assis d'une facon particulière sur le banc.

    -Qu'est ce que tu lis ?

    Malgré ce qu'il avait prévu auparavant, sa surprise fut telle que Kinder en tomba du banc.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

TENUE DU JOUR

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Re: Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)   Lun 20 Sep - 22:47

A force de forcer ses yeux sur les kanji et autres caractères japonais, il se laissa emporter par leur danse infernale et son esprit entier ne s'occupa plus que de leur courbes et leur traits qui s'étendaient sur des pages et des pages. Il se laissa bercer par l'écriture acerbe de cette auteur belge qui rencontrait un franc succès dans l'extrème occident, comme le Japon pourrait l'appeler. Certainement que la qualité de l'ouvrage, déjà conséquent, prenait davantage de couleur et d'intensité dans la version originale, mais Naoki, à son plus grand regret, ne parlait pas la sublime langue française. Il trouvait cette langue terriblement sexy et si poétique à la fois, même la plus ridicule des phrases sonnait agréablement à ses oreilles étrangères. Elle lui semblait aussi terriblement complexe auprès du japonais si aisés et monotone et de l'anglais pas si difficile que ça une fois l'alphabet acquis. Mais le français c"était autre chose, une grammaire incroyable, des mots qui ne se prononce pas du tout comme ils s'écrivent, fait plutôt rare avec l'alphabet latin.C'est pourquoi, bien qu'il eu pratiqué un an cette langue royale, il se limitait à n'en dire que deux mot, "bonjour" et "merci"...Même pas "au revoir".

Bref revenons à nos moutons, enfin à son livre sur l'intégration d'une belge dans une entreprise du cher pays nippon. Elle n'avait pas l'air de très bien s'en sortir,d'ailleurs les japonais ne l'aidaient pas beaucoup, mais c'est alors qu'il s'enfonçait dans ses déboires qu'une voix vint le reveiller bruquement de sa lecture. Il l'a reconnu aussitôt comme appartenant à son ami attendu, mais il en fut tant surpris, que dans un sursaut théatral, il tomba littéralement du banc sur lequel il était installé et se retrouva par terre sur les fesses.
Il leva la tête et trouva Mika assis sur le banc, il ne put dire quand il était arrivé à ses cotés, mais apparement depuis plusieurs minutes car il semblait déjà avoir pris ses aises. Il se releva sans soucis, riant un peu de sa frayeur. Il ferma son livre et lui offrit un sourire chaleureux.
"- Tu m'as fais peur." Remarque tout à fait inutile, quiconque l'aurait vu faire un tel saut se serait douter qu'il avait était plus que stupéfait par cet soudaine attaque.Sans autres salutation quelconque ou banalité polie,il tendit le livre au jeune homme qui se tenait assis en face de lui en disant:
"- Stupeur et Tremblement, d'Amélie Nothomb, c'est une écrivain belge!C'est sympa, très moderne."Il ne savait pas si Mika connaisait, mais ça n'avait aucune importance, ce n'est pas pour ses connaissances en littérature qu'il appréciait l'host.

Ce dernier avait la musique, et celle ci n'avait rien à envier aux lettres. Les arts ont tous les même buts, les mêmes quallités et la même beauté, c'est la forme qui change pas le fond. Chacuns étaient dignes d'interêt, Naoki préférait la lecture, il préferait les mots aux notes, il leur trouvait plus de force et de beauté. Il n'y connaissait rien en musique, il en écoutait, en aimait,juste comme la plupart des gens. Ce n'était pas son art, mais c'en était un grand et il acceptait qu'on puisse vivre pour elle autant qu'on pouvait vivre pour la littérature.
Quel différence y avait il entre un musicien et un littéraire, aucune, juste un choix d'évasion, de revendication, un idéal de beauté différent, mais dans le fond il n'y en avait pas. C'est peu être une des raisons pour laquelle il se sentait si proche de l'artiste qu'il avait sous les yeux.

-On y va! dit il. Il se dit qu'ils serait plus tranquille pour parler de tout leur gré quand ils seraient dans le petit café où il avait décidé d'emmener Mika. Il prit une de ses petites mains par l'une des siennes qui semblait ridiculement grandes à coté, quelle idée d'avoir des main de pianiste quand on ne fait pas de piano.Il voulait le forcer à se lever. Son ami avait la paume fraiche, délicate et agréable, il la serra avec une douce fermeté, sans pour autant écrasé ses doigt. Kinder tira avec force le bras du saltinbanque de façon à ce que celui ci bascule et se retrouve illico presto sur ses deux pieds devant l'étudiant. Si bien que subitement, le visage du coréen se retrouva très près de celui du japonais, bien trop près. Tout d'un coup, le barman ne voyait plus que les yeux bleux du garçon, d'ici on remarquait nettement le contour de la lentille qui lui donnait ce profond regard sous ses paupières si pâles mais garni de cils fins et bien dessinés. Un sourire géné se forma sur les lèvres du serveur.


[HJ: J'ai une question peut être stupide, euh...Est ce que j'ai le droit de laisser de vrai noms, ou il faut que je change et en invente d'autre?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cho CheonSa | Mika »

Host Boy ;

    ● Messages : 7

MessageSujet: Re: Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)   Sam 25 Sep - 1:56

  • La réaction violente de Kinder le surprit meme lui meme. Et bientot il se retrouva au dessus de lui, l'air sérieusement inquiet alors que le plus vieux n'était pas tombé de bien haut. Ce cher enfant, comme il était attentionné. Tant de gens auraient put profiter de sa crédulité, aussi mesurait il pleinement la chance qu'il avait eut de rencontrer cet adorable barman, si intelligent et si doux.

    -Oh ! Pardon, Kinder ! Est ce que ca va ?

    Demanda t'il partagé entre l'amusement du ridicule de la situation et l'inquiétude. Heureusement celui ci semblait a peine troublé.
    Aussi Mika se repercha de nouveau sur le banc, une jambe étendue et et l'autre repliée sous lui. Il le regarda avec curiosité et douceur, de ses grands yeux bleus

    "- Tu m'as fais peur."

    -Pardon, je ne voulais pas !

    Avoua le jeune garcon offrant l'un de ses rares sourires sincères qu'il réservait seulement aux personnes spéciales dans son coeur. L'un de ces merveilleux sourire rayonnant, mais encore avec cette tristesse poignante qui nous donnait envie de le prendre dans ses bras.
    Il acceuilli le livre dans ses mains avec précaution. Alors que Kinder parlait, le coréen observait avec attention les caractères kanji qu'il ne connaissait pas tous, et qui lui paraissaient terriblement compliqués, par apport au hangul.

    "- Stupeur et Tremblement, d'Amélie Nothomb, c'est une écrivain belge!C'est sympa, très moderne."

    Le brun était pratiquement sur d'avoir entendu ce titre quelque part. Avant que ca lui revienne, il lui fallut tourner 4 ou 5 fois le livre dans ses mains et froncer les sourcils au moins deux fois, avant de s'écrier, visiblement particulièrement fier d'arriver a trouver la chose dans ses souvenirs très confus depuis qu'il avait quitté l'école.

    -Ah mais oui ! Je me souviens l'avoir étudié en cours ! Euh...Ca ne parle pas de la place des femmes dans le Japon d'aujourd'hui ? C'est ca non ? C'est ca ? Je suis pas très sur.

    Il était encore entrain de réfléchir lorsque son ami lui prit la main en lui déclarant qu'ils devaient y aller. Ainsi, il se laissa docilement lever du banc, pour atterir dangereusement près de Lui. Il dut meme se rattraper a son épaule pour ne pas tomber en avant.
    S'en suivit un long moment de silence qui lui sembla durer des heures, comme si ils avaient soudainement arreté le temps. Il frissonna. Quelque chose de ses yeux intelligents, caressants réveillait en lui des sentations étranges, qu'il ne comprenait plus.
    Il baissa les yeux le premier, s'empourprant comme une fillette de dix ans, et l'entraina sans rien dire vers le café, qui ne se trouvait pas très loin dans la rue marchande.
    C'était une petite échoppe. L'endroit de prédilection des deux jeunes hommes était agréable, intime, calme, et comme ce petit bar a Jeju, face a la mer, se rappella le jeune Mika, alors qu'ils s'installaient dans le fond de la salle.

    -Pour moi ce sera un cappucino caramel

    Murmura le jeune chanteur au serveur qui lui faisait vulgairement de l'oeuil sans chercher a s'en cacher.
    L'air visiblement contrarié de voir que son joli client était totalement indifférent a ses coups d'oeuils suggestifs, reparti avec les commandes visiblement contrarié. Ce que Mika ne remarqua pas le moins du monde, tant il était en pleine réfléxion.
    Après quelques secondes de silence, provoquée par le petit "rapprochement" qui les avaient mit tous les deux dans une situation délicate.

    -Kinder ? As tu deja été amoureux ? Je veux dire vraiment amoureux?

    Une drole de question qui ne manquerait surement pas de faire vaciller son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Re: Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)   Dim 3 Oct - 1:55

Il y eut un moment de silence géné, la main de Mika posé sur l'épaule de Naoki, le contact était tendre. La situation était certes un peu rapproché, mais ca aurait pu être pire. Imaginez qu'il soit tomber l'un sur l'autre au beau milieu de cette rue, en plus d'être génant, ce serait humiliant en plein milieux de cette rue passante.
Ce fut Mika qui baissa le regard le premier, empechant Naoki de fixer ses jolis yeux artificiellement bleu, son ami rougit et le barman trouva ceci vraiment mignon.
Celui ci lui empoigna Kinder et l'entraina avec force entre les passants de vers un petit café plus loin. Naoki ouvrit ses lêvre pour dire:
"Mais je voulais t'emmener...dans ce café dit il en pointant l'entrée, mais sa voix s'était rapidement transformé en un murmure inaudible face à l'enthousiasme de son ami. Il le suivit donc jusqu'à leur habituel petit café agréable qui se trouvait au bord de la mer à quelque pas d'ou il se trouvait alors. Il souriait, la réaction de son ami était vraiment trop mignonne.
Le silence s'installa entre les deux jeunes hommes sur la route du café et se prolongea jusqu'à l'interieur. Finalement ce rapprochement avait eu beaucoup plus d'effet sur chacun d'entre eux qu'aucun des deux n'aurait pensée. La signification de tout ceci, il n'en avait aucune idée, Mika était son ami, rien de plus, n'est ce pas. Jamais une pensée contraire ne lui aurait éffleuré l'esprit sans cet instant étrange. Mais il y avait Toshi-kun pour rappeler à son cerveau ce que son coeur savait.

Il s'installa en face de Mika, passa commande d'un café crème en lançant un regard noir au vulgaire serveur qui regardait son ami comme un animal en rut. Il trouvait ceci déplacé, il n'oserait jamais regardé une cliente ainsi au Shin'ya, il savait être séducteur, charmeur, mais pas vulgaire et indécent. Ceci l'exaspérait inconsciemment aussi parceque ces regard était destiné au petit coréen, l'être qu'il voulait protéger de ses rapaces sexuels.
Le japonais se tourna vers son ami, son sourire s'était retiré de ses lèvre avec ce dégoutant serveur. Son esprit pestait encore contre la trivialité du garçon quand la douce voix de son ami s'éleva pour le désarconner.
"-Kinder ? As tu deja été amoureux ? Je veux dire vraiment amoureux?"

La réponse était clair et nette dans la tête de Naoki, oui, évidemment que oui. Il l'as été et l'est encore. Il avait Toshi-kun, son sauveur et propriétaire. Il n'y avait rien entre eux, juste ce sentiment blessant que cet homme était sa vie et possédait son coeur. Il l'aimait plus que tout au monde, il donnerait sa vie pour lui. Il se sentit rougir, hésita, un peu embarrassé, comme un adolescent. Pas sur sa réponse, mais sur la quantité d'information qu'il pouvait donner. Naoki avait racontait en parti sa vie à Mika, il savait qu'il habitait avec l'host, savait que celui ci l'avait sauver quand il avait été à la rue bien qu'il ne connaisse pas les raisons qui l'y avait mené. Il aurait vie fait de remonter à Toshiharu...et après, c'était la la vérité, il l'aimait. Plus que tout, et il adorait le saltimbanque. Il était digne de savoir, de connaitre la vérité de ses sentiment pour l'homme qui l'hébergeait. Il fit un petit signe de tête positif.
"-Oui, je le suis encore... Un homme, j'ai survécu grâce à lui, il m'a tant aporté."
Il sentit son sourire s'étendre sur ses lêvre et se sentit stupide. Pourquoi la simple pensée à l'homme qui n'était même pas son amant lui faisait tant d'effet.

Il repris son calme et dit, l'air un peu pitoyable et résigné.
"-Mais...je pense pas que je serais jamais plus qu'un petit frère pour lui. Il m'adore, mais il adore surtout les femmes... "Il fixa son ami, oui, c'était certainement pittoyable de s'attacher autant à un être qui vous aimeras toujours mais pas comme vous le voudriez. Il était encore plus pitoyable de se lamenter sur cette histoire . Il sourit malicieusement. Il ne voulait pas que Mika s'en fasse pour lui, ni même lui laisser penser que quoique ce soit de ce qu'il venait de dire avait une quelconque importance à ses yeux. Evidemment, ça en avait, il l'aimait.

Il regarda son ami:
"- Est ce que c'est mieux,avec les femmes? Ca doit être plus simple... "Naoki n'avait jamais aimé de femme, il savait qu'il en serait incapable,jamais elle ne l'avait attiré, malgré toutes les splendides créatures qu'il voyaient parmi les clientes du Shin'ya, il n'y avait que les hommes et les host qui attiraient ses regards.Il restait persuadé que ca devait être plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mure ou cassis ? Hum...Pèche! (PV Mika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shin'Ya - Host Boy Club • Like the Begining :: Tokyo City :: ▌Divertissements-