AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 


 

 Miretsuki Naoki | Kinder [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
║ Who are you ?║ What do you think about it ?
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Mar 11 Mai - 23:06


Miretsuki Naoki | Kinder




Identité ;

    Nom : Miretsuki
    Prénom : Naoki
    Pseudo : Kinder

    Âge : 20 ans
    Date de Naissance : 12 avril 1990
    Lieu de Naissance : Chiba
    Activité : Barman au Shin'Ya et étudiant en littérature

    Sexe : Masculin
    Taille : 1 m 78
    Poids : 63 kg
    Sexualité : Homosexuel

Les plus ;

    Doctrine : "Quand on est dans la merde jusqu'au cou, il ne reste plus qu'à chanter !"
    Objet Fétiche : Une chaine que lui a donné sa mère et qu'il porte toujours.
    Alcool : Avec modération
    Tabac : Non
    Drogues : Non ( Quel bon garçon!)
    Autres Précisions :



Relations ;

    Personnage 1 : Hazenku Toshiharu,c'est l'homme qui l'a recueilli lorsqu'il était à la rue. Naoki vit dans son appartement depuis près de 4 ans à présent.Toshiharu aurait préférer ne pas le voir travailler au Shin'ya, étant lui même host. C'est lui qui lui a trouver ce surnom, car ayant une bonne dizaine d'année de plus, Naoki est un gamin pour lui. Naoki en est amoureux. Son activité diurne est plutôt surprenante pour un host, car il fait de la politique.
    Personnage 2 :
    Personnage 3 :



Vie ;

    ]Mitseruki Buntaro était un jeune médecin fructueux et prometteur, il avait rencontré Shinobu lors de sa dernière année de médecine et en tomba instantanément amoureux. Elle avait certes 6 ans de moins, mais sa joie de vivre et son sourire lui apparurent comme la plus belle chose au monde. Après lui avoir fait la court pendant plusieurs mois, employant tout les moyens, des plus ridicules au plus romantique pour la faire succomber à son amour, qu'elle finit par accepter. C'est ainsi que les deux jeunes gens fêtèrent leur mariage trois ans après leur rencontre sous les regards émus de leur parents.

    Shinobu donna naissance deux ans après avoir reçu son diplôme de professorat, à son premier fils Kinnori puis trois ans plus tard à sa fille Akane. Deux ans plus tard elle tomba enceinte pour une troisième fois. Mais contrairement au deux fois précédente, cette bonne nouvelle ne parut pas enjouer son mari qui lui demanda à plusieurs reprises d'avorter, ce qu'elle refusa catégoriquement bien sur. Lorsque la grossesse fut trop avancer pour pouvoir avorter sans avoir l'impression de tuer un enfant, il insista pour qu'elle l'abandonne à la naissance. Ne connaissant ni les raisons, ni les peurs de son mari, Shinobu s'opposa avec entêtement à Buntaro, jusqu'à ce qu'une violente (verbalement parlant) et effrayante ,pour les oreilles des deux enfants, dispute éclate entre eux, mais qui ne fit en rien changé d'avis Shinobu. Elle maintint obstinément sa position.
    Face à la volonté de son épouse et par amour pour elle, il se rétracta et accepta de garder l'enfant. La raison de cette incessante requête tenait au fait que Buntaro était persuader que l'enfant qu'elle portait n'était pas le sien. Il savait qu'elle ne lui avait pas toujours été fidèle. Il ne lui en voulait pas et était près à la pardonner, mais il ne pouvait supporter l'idée d'élever l'enfant d'un autre. Il savait que jamais il ne pourrait l'aimer et ne voulait pas gâcher à cause de lui le temps avec ses deux enfants chéri. La profonde haine et la rancœur qu'il éprouvait à l'égard du fœtus ne fit que s'accentuer avec le temps. Jamais il ne put la surpasser pour essayer d'aimer son troisième enfant qui malgré ses pensée, était bien son fils. Shinobu, elle, savait que Shinobu était le vrai fils de son époux, mais ce dernier ne l'écoutait pas préfèrent s'enfermer dans la haine d'un être innocent, aveugle de jalousie.

    Naoki naquit donc le 12 avril 1990 à Chiba, où le coulpe et leur enfants vivaient presque paisiblement. Naoki grandit presque normalement si ce n'est étouffé par une haine paternelle qu'il ne comprenait pas. Celui ci le critiquait et le rabaissait sans cesse, lui interdisant de l'appeler "Otosan"comme son frère et sa sœur, mais il se devait de s'adresser à lui en lui disant "Buntaro-sama".
    L'enfant, avide de plaire à son père,essaya de devenir le plus parfait possible. Plutôt intelligent, il travailla studieusement dès le primaire pour toujours faire parti des meilleurs de sa classe dans toutes les matières. Il se mit au sport, au base-ball très jeune aussi car son père disait toujours que les garçon devait faire du sport, et non la cuisine. D'un naturel gentil et serviable, Naoki avait dès son plus jeune âge aimer aider sa mère à cuisiner et il apprenait avec plaisir à faire de nouveau plat de plus en plus compliquer. Mais revenons au sport, bien que voulant faire du sport, il avait horreur du football que lui imposait de regarder son père lors des match. A l'age de 7 ans, il demanda à sa mère de l'inscrire dans un club de base-ball, pour lequel jamais Buntaro ne se déplaça. Cependant, Buntaro aimait critiquer son fils lorsqu'il perdait un match, rejetant toute la faute sur lui.

    Mis à part ses relation avec son père, l'enfance de Naoki fut très heureuse, le métier de médecin retenait souvent son père toute la journée, si bien qu'il se voyait très peu. Le reste du temps, sa mère, culpabilisant du peu d'amour que lui offrait son mari, l'aimait d'autant plus et ses relations avec Akane et Kinnori était aussi très bonne. Bien sur il se chamaillait souvent avec eux, mais comme tous les enfants et tous les frères et sœurs, c'était bien vite oublier et il pouvait rejouer ensemble. Entre eux, il n'y avait aucun doute qu'il formait une famille.
    A l'école aussi, Naoki était aimé, des professeurs parce qu'il était intelligent et studieux, de ses camarades, bien qu'ils aimait le taquiner car Naoki est plutôt naïf, il croit tout ce qu'on lui dit, ses camarades l'aimait car il était un bon ami, drôle, gentil, sportif et un peu casse cou il faut l'avouer, disons qu'il avait peur de rien, même pas du ridicule...Mais il l'ai moins à présent, il est devenu plus conscient et mature à présent, mais sa naïveté est toujours d'actualité elle.

    Vers l'âge de11 ans, il se rendit compte que ses efforts ne servait à rien, que quoi qu'il faisait pour être le fils parfait ne suffisait pas à se faire aimer de son père, il choisit alors une autre technique: la rébellion.
    Les disputes et les injures entre Naoki et son père devinrent monnaie courante dans la maison. Pour la moindre bagatelle, le ton montait entre les deux parties sous les yeux impuissants et incompréhensifs des trois autres membres de la famille. Fatiguée d'essayer de les réconcilier, Shinobu ne pouvait qu'assister silencieusement à ses échanges exécrables qui bien souvent la faisait pleurer. L'arrivée des larmes de sa mère sonnait souvent le retour au calme de Naoki, qui prenait alors sur lui pour supporter les critiques de son père.
    Ses inlassables disputes s'envenimèrent jusqu'à atteindre son point de non retour dans la 16ème année de Naoki. Pour une banale histoire de défaite de son équipe de base-ball , Buntaro trouva, comme à son habitude, le moyen de remettre la faute sur son fils sans avoir assister au match bien entendu.
    Comme à chaque fois le ton monta très vite au beau milieu du premier repas que la famille prenait ensemble depuis un mois. Les larmes remplirent à nouveau les jolis yeux de Shinobu.
    "- Tu fais même pleurer ta mère!
    - Tu te rend même pas compte que c'est toi qui la fait pleurer, papa.
    - Je t'interdis de m'appeler ainsi! Insista immédiatement Buntaro.
    - Pourquoi pas ? Kinnori et Akane le font tout le temps eux, depuis toujours, pourquoi ne pourrais je pas...
    - Tu vois comment tu es ? tu veux toujours avoir tous les privilèges...
    - Quels privilèges? s'insurgea Naoki. Mon père ne m'aime pas! Quoi que je fasse pour te plaire, tu ne m'as jamais considéré comme...
    - Assez! Qui crois tu être pour demander une telle faveur ? Si j'aurais su, j'aurais forcé ta mère à avorter."
    Un silence plus pesant que les cris tomba dans la salle à manger. Les yeux des trois enfants s'écarquillèrent devant l'horreur des paroles que leur père venait de prononcer en fixant ce dernier. Shinobu, elle, sécha ses larmes et partit à la recherche du regard de son second fils. Lorsqu'elle l'eut attiré, elle parla doucement, sa voix encore brisée par les sanglots mais avec une certaine fermeté.
    "- Nao-kun, c'est vrai que ton père m'a demandé d'avorter,il ne voulait pas d'un troisième enfant, mais comme j'ai refusé, il a fini par accepter...
    - L'accepter, comment le pourrais je? Voilà 16 ans qu'il est nourrit, logé, habillé par moi, je lui pais même ses vacances et ses sorties, et plutôt que de m'être reconnaissant pour ce que je fais, il demande à ce que je l'aime comme un de mes enfants. Pourquoi le devrais je ? Tu n'es même pas mon fils."
    Cette fois, c'est sur Naoki que les regards se tournèrent, sauf celui de Shinobu, et de Naoki lui même, qui fixèrent Buntaro.
    "- Mais enfin, chéri, mais que dis tu? Naoki a toujours été ton fils!
    - Oserais tu affirmer que tu ne m'as jamais trompé ?"
    Le silence de Shinobu sonna comme un gong aux oreilles de Naoki. Il fixa sa mère, espérant la voir dénier, s'indigner de telle accusation, mais elle resta muette.
    Kinnori, qui était assis auprès de Naoki appela sa mère avec tendresse, mais non sans une pointe d'interrogation. Leur mère se tourna vers Naoki, en évitant son regard à présent.
    "- Désolée, dit elle pitoyablement, mais je sais que..." La fin de sa phrase, Naoki ne l'entendit pas, il s'était levé et avait fuit vers sa chambre.

    Bouleversé, frustré, choqué mais en même temps soulagé de connaitre enfin les raisons de la haine de son père il monta dans sa chambre. Il avait pris une décision en une fraction de seconde, ce qui était plutôt rare, Naoki étant un garçon sensé et réfléchit, il se laisse rarement mener par ses impulsions, ou disons qu'il est capable de les contrôler, mais son père avait toujours été un cas à part. Sa réflexion ne l'empêchait pas d'être obstiné, une fois qu'il prenait une décision, aussi dure soit elle, il s'y tenait et rien au monde ne pouvait le faire changer d'avis.
    Il prit donc une valise, la remplit soigneusement de vêtements, de chaussure (enfin, enfin, juste une paire) d'affaire de toilette et pris tout son argent de poche qu'il économisait depuis toujours, pas vraiment qu'il prévoyait ce genre de situation mais, bon, et sa carte bancaire, le montant de son compte courant était limité,ne pouvant accéder à son épargne avant ses 18 ans, c'est à dire 2 ans, mais ça pouvait toujours servir.
    Bref, tout cela pour dire qu'il partit de la maison malgré les efforts de sa mère pour le retenir lui affirmant avec certitude qu'il était le vrai fils de Buntaro, mais plus aucun des deux ne voulaient écouter. Il ne lui en voulait plus, il comprenait même un peu les sentiments de son père. Il devait partir pour ne plus imposer devant ses yeux la preuve vivante de la tromperie de sa mère. Eh oui, la capacité d'empathie de Naoki est assez élevé, il comprend rapidement les sentiments des autres et arrive à se mettre à leur place, bien que cette fois ci cette capacité est agit contre lui. Cette capacité lui donne une tendance naturelle à la compassion et la sympathie pour les autres. Bizarrement, il lui est plus facile de comprendre les sentiments des autres que les siens.

    Il se retrouva alors pour la première fois à la rue, il ne savait où aller. Bien sur, il aurait pu aller dormir chez un ami, mais il ne voulait pas avoir à raconter ca qu'il venait de se passer. C'était encore trop frais, et Naoki déteste qu'on s'inquiète pour lui ou faire pitié. Peut être aussi un peu par fierté, il a du mal à laisser découvrir ses failles, ses problèmes lorsqu'il sont trop important. Sur ce point là, il est plutôt introverti, il préfère résoudre ses problème seul.
    C'est ainsi qu'il se retrouva à la gare pour prendre un train vers Tokyo. Là bas, il trouva un petit hôtel ou dormir, pas cher et bien tenu. Il y resta plus de trois mois, faisant une heure de trajet tous les matins pour rejoindre son lycée où il continuait à vivre comme si de rien n'était, cachant toujours à ses amis sa situation. Il ne savait pas vraiment pourquoi il tenait tant à la taire, si ce n'est que ses amis auraient certainement insisté pour qu'il vienne dormir chez eux, mais il ne voulait pas les voir s'inquiéter, sans savoir que les amis sont là pour ça.

    Il put vivre presque normalement pendant un peu plus de trois, en faisant attention à ses dépenses, Naoki n'est pas particulièrement dépensier, mais n'avait jamais eu à les regarder. Mais au bout de 15 semaine il quitta le petit hôtel, certes miteux mais dont la patronne était très gentille, sans lui dire qu'il n'avait nul part où aller, se doutant qu'elle ne le laisserait pas partir sinon. Elle l'avait pris en affection.

    N'ayant nul part où aller, et incapable de dormir sur l'asphalte, il erra dans les rues de Tokyo jusqu'à se retrouver dans des quartiers inconnus qu'il aurait éviter comme la peste en temps normal. Mais, ce n'était pas un temps normal, il était à présent aussi misérable que les hommes titubants en riant ou les bandes de jeunes rebelles.
    Il poursuivait son chemin dans ses rue étroites dont les coin sombre regorgeait de dealer et de violence, sans vraiment avoir conscience qu'il dénotait dans cet univers sombre de par les soigneux et élégant vêtements qu'il portait. Sa chemise blanche et son jean, Levis bien entendu, parfaitement taillé, ses chaussures de marques et sa montre qui n'était certainement un cadeau de chez Yves-Rocher, ou encore sa valise en cuir brillant.

    Un groupe de trois garçons l'accostèrent, le coincèrent contre un mur, pour lui prendre son argent.
    "-Je n'ai pas d'argent pour vous, baka !" Bien sur les trois garçon ne le crurent pas, il portait sur lui trop de marque de son ancienne richesse, que ce soit ses long cheveux teint parfaitement coiffé même encore en ce soir d'été ou sa stature droite, fière et élégante mais sans arrogance ni agressivité. Et il été en dessous de toute fierté pour Naoki d'avouer à ses voyous qu'il était à la rue. Ne pouvant rien leur donner, les agresseurs s'échauffèrent et celui qui était en face de lui commença à le frapper. Naoki amorça un mouvement pour répondre mais celui sur sa droite fut plus rapide et donna un coup si violent à Naoki, qu'il perdit l'équilibre et tomba contre le mur. Les trois garçons commencèrent à le rouer de coup de pied. Rapidement, Naoki entendit une nouvelle voix d'homme, il ne saisi pas très bien ce qu'elle disait, mais elle fit fuir ses agresseurs. L'homme se pencha vers Naoki qui était à moitié agenouillé, à moitié allongé.
    Naoki tourna la tête vers l'inconnu, il s'agissait d'un homme d'une dizaine d'année de plus que lui, habillé avec élégance sans caché une certaine force. Il y avait quelque chose d'impressionnant dans sa stature, comme si il détenait un grand pouvoir, ou peut être était ce juste la reconnaissance de Naoki envers l'homme qui venait de le sauver qui le faisait percevoir ainsi.
    L'homme parla d'une voix douce.
    "-Ça va gamin?" Naoki voulu répondre d'un signe de tête, mais son corps refusa de répondre. La question resta donc suspendue.
    "-C'est pas un endroit où trainer pour les gamins comme toi.Ca voulait dire, pour les riches. Où habites tu? Une seconde fois, la question resta sans réponse.
    -Que fait tu par ici? Tes parents doivent s'inquiéter?
    - Qui êtes vous? Demanda Naoki. L'homme sourit, Naoki l'aima tout de suite, ce sourire.
    -Pardon! Je m'appelle Takenzu, hum... Takenzu Toshiharu. "
    Naoki amorça un mouvement pour se relever mais Toshiharu posa sa main sur son épaule pour l'en empêcher. Naoki trembla sous son toucher bien que son épaule n'ai été blessée d'aucun coup. Naoki put aussi sentir son cœur accélérer sans qu'il ne comprenne ni pourquoi ni comment.
    "-D'où tu viens ? Où habitent tu gamin?
    - Si vous voulez que je vous réponde, il faudra arrêtez de poser toujours la même question."
    Toshiharu regarda Naoki avec profondeur, puis sourit à nouveau et dit.
    "- Je devais travailler ce soir, mais je crois que je vais prendre ma soirée, tu es blessé ? Je vais t'emmener chez moi, tu pourras te reposer. "
    Malgré sa confiance en les gens qu'il avait tendance à penser bon, Naoki n'était pas du genre à suivre un inconnu chez lui juste après l'avoir rencontrer et en d'autre circonstances, il aurait surement refuser avec fermeté.

    L'homme passa un bras sous les cuisses de Naoki, et l'autre sous sa taille et le souleva. Bien sur, Naoki était plus petit et moins lourd qu'aujourd'hui, bien qu'il ne soit pas toujours pas gros, mais il fut tout de même étonné que l'homme puisse le porter avec tant d'aisance. De plus, Naoki portait toujours sa valises de quelque kilos. Toshiharu se releva et le porta ainsi sur une cinq-centaine de mètres vers des rues plus éclairés, ou tout Tokyo semblait venir, Naoki reconnu même quelques dames du même niveau social que ses parent dans l'animation de la rue. Naoki se demanda comment un rue au milieu d'un tel quartier pouvait attirer tant de monde.
    Tosiharu s'arrêta devant une porte, l'ouvrit et monta les quatre étages vers un appartement moins miteux que Naoki l'aurait penser, il était même plutôt grand et bien éclairer, enfin, il devait l'être en journée car il y avait de grande baie que donnait sur une terrasse.
    Toshiharu l'aida à panser ses blessures, mais heureusement, il avait surtout des bleus que les coups avaient marqués.

    Toshiharu le coucha ensuite dans son lit et le laissa dormir. Naoki s'endormit directement et se réveilla ce qui lui sembla juste une minute plus tard, mais en réalité, le lendemain matin,très tôt,réveillé par une voix féminine venant de la pièce adjacente, le salon-cuisine.
    "- Il serait parfait, les femmes adorent les jeunes hommes.
    - C'est pas un jeune homme, c'est un gamin.
    - Mais tu as vu, son petit corps fin, il est déjà un peu musclé, enfin, j'ai entrapercu des abdos. Il y a des femmes à qui ca plait. Et puis son visage est si joli et si doux, avec ses traits à la fois fin et délicat et ses petites lèvres roses. As tu vu qu'il dort la bouche entrouverte, j'ai pu entrevoir ses dents parfaitement alignées, blanches, je suis sûre que si il sourit, on doit croire voir un ange.
    - T'exagère pas un peu, c'est un gamin et son nez est large et triangulaire.
    - Il serait ravit de t'entendre dire qu'il est laid !!
    -J'ai pas dis ça, mais à t'écouter il est parfait, c'est juste un gamin.
    - Même ses petits pieds qui dépassaient du lit sont mignons, ils sont fins, il doit faire au plus du 40.
    - Ses chaussures sont du 39. dit inconsciemment Toshiharu. Mais au contraire ses mains sont grandes et longues.
    -Oui, il a des mains de pianiste. Et as tu vu ses yeux? Je n'ai vu que ses délicates paupières sous ses longs cils noirs , mais ils doivent être relativement grand et brillant. Et puis ses cheveux sont si fins, cette couleur lui va bien.
    - Tu veux bien te taire, il est hors de question que ce gamin de 16 ans soit host, aussi mignon, adorable et gentil qu'il soit. Je le ramène chez lui aujourd'hui! Non mais tu te rend compte qu'il est venu de Chiba jusqu'ici. Ses parents doivent être mort d'inquiétude. Mais je n'ai pas trouver de numéro où les appeler, ils doivent être sur liste rouge."
    La femme soupira. Il semblait qu'elle n'était pas assez forte pour négocier contre lui.

    Naoki se leva et ne sentit que quelque douleur au niveau des jambes et du ventre. Il trouva ses vêtements étendus sur une chaise à côté, il s'habilla et se rendit dans la pièce à côté.
    "- Oh, tu es déjà réveillé. Café?" Décidant de ne pas prétendre qu'il n'avait pas entendu la conversation précédente, Naoki répondit ainsi:
    "- Je ne peux pas rentrer chez moi."
    Toshiharu le regarda avec ce même regard profond qu'il avait utiliser le soir précédent.
    "- Pourquoi? Mais Naoki ne répondit pas à cette question. Il s'inclina .
    - Merci pour tout ce que vous avez fait pour moi!
    - Ce n'est rien."
    Naoki prit sa valise et se dirigea vers la porte d'entrée. Mais arrivé à mi parcours, Toshiharu demanda.
    "-Gamin, tu as quelque part où aller ? Mais comme une nouvelle fois,la question resta sans réponse, Toshiharu continua.
    - Reste ici alors !" Les yeux de Naoki s'écarquillèrent et sa bouche s'ouvrit légèrement sous la surprise. Mais il retrouva bien vite ses esprits et refusa l'offre, ne voulant pas déranger Toshiharu.
    "- Crois tu vraiment que je peux laisser un gamin comme toi à la rue ! s'indigna Toshiharu. Restes ici, si tu n'as nul part où aller, s'il te plait."
    Alors Naoki accepta, à la condition de pouvoir travailler pour pouvoir le payer. La femme sourit et commença à parlez d'une solution idéale, mais elle fut interrompu par Toshiharu très rapidement.
    "- Un travail à la plonge me semble plus approprié pour lui, ca ne te gènes pas ?" Comme Naoki sourit, soulagé de pouvoir participer à la vie de l'homme, il se retrouva à la plonge au Shin'Ya, puis évolua vers le métier de barman.

    Sa vie est plus calme depuis qu'il habite chez Toshiharu, et lui aussi est beaucoup plus calme. Il dort en haut de la mezzanine, ayant rendu sa chambre à Toshiharu. La mezzanine servant aussi de bibliothèque, c'est l'endroit préféré de Naoki qui adore les livres. C'est pourquoi il étudie la littérature depuis deux ans. Il aime particulièrement la littérature européenne, genre Tolstoï, Rimbaud, Beckett ou encore Maupassant.

    Malgré son travail au Shin'Ya, ses cours de littérature et les heures qu'il passe à lire pour ses études, Naoki trouve encore le temps de cuisiner, parceque Toshiharu ne peux vraiment pas faire ça. Ca ne lui posait pas de problème, après lire, c'est certainement l'activité qu'il préfère, et puis, il adore entendre son propriétaire dire que c'est délicieux. Même si bien souvent, les deux habitants de l'appartement ne font que se croiser, Toshiharu essaye de manger avec lui une fois par semaine.
    Naoki est heureux de la vie qu'il mène, même si elle n'est pas vraiment approprié à un étudiant.





Autres ;

    Avatar : Hideaki Takizawa
    Groupe : Personel
    Avez-vous prit un personnage prédéfinis : non
    Codes : Ok by Lully.

& Vous ?

    Prénom : Comateen1
    Âge : 20 ans
    Sexe : Féminin
    Localisation : Debrecen, Hongrie

    Possibilité de Connexion : Je pense au moins 2 à 3 fois par semaine.
    Nombre de mots ou lignes par Rp : Je me rappelle plus, mais au moins 20-25 lignes
    Depuis combien de temps jouez-vous : Euh, ca non plus je m'en rappelle plus, peut être 3-4 ans, plus ou moins régulièrement.

    Où avez-vous connu le forum : J'étais sur l'ancien.
    Un avis ou une remarque à son sujet : Il est superbe.

    Un dernier mot : Je pensais pas revenir avant mon retour en France, mais Shin Ya me manquait, et j'ai envie de RP maintenant (ca doit être le mois de mai).
    Ah aussi, désolé, la bannière n'est pas super mais c'est la première fois que j'utilise photoshop.


Dernière édition par Miretsuki Naoki | Kinder le Lun 17 Mai - 19:19, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Tomoki Anzai | Crow »

Host Boy ;
• Fondateur

    Masculin
    ● Messages : 830

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Mer 12 Mai - 13:05

Han !! Kinder ♥️
Bon retour parmi nous ! ♥️




        Que ce monde soit mauvais ou non,
        Ceux qui restent à la fin sont ceux
        Dont la volonté de vivre est la plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shin-ya.keuf.net
avatar
« Kim Jae Son | Jun »

Cliente ;

    Féminin
    ● Messages : 435

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Jeu 13 Mai - 14:52

Bienvenue Kinder \o/
Dis dis dis... Si on t'ouvre, on trouve une surprise à l'intérieur?
Nan parce que ça pourrait se révéler intéressant quoi...
#bonokjesors#
Bref, amuse-toi bien ici >< (même si j'étais sur l'ancienne version mais dans les dernières à m'inscrire, donc #compte sur ses doigts# t'es plus vieux/vieille que moi xD)

Voilà =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Izuno Kai | Shin »

Host Boy ;

    Masculin
    ● Messages : 325

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Jeu 13 Mai - 19:13

Bienvenue =D ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Kim Amber | PrettyBoy »

Personnal ;

    Féminin
    ● Messages : 106

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Jeu 13 Mai - 20:41

*0*...Kinder ?....The return ? XD....Si tu es de retour, faut que Makku aussi mdr !
En tout cas soit le bienvenue enfin re bienvenu quoi =)

Je te souhaite bonne chance pour la suite de ta fiche =D

Kim Amber.

PS : Ah oui, c'est Daoshi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Taylor Karen | Lully »

Cliente ;
• Administratrice

    Féminin
    ● Messages : 607

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Jeu 13 Mai - 22:45

Han Kinder qui reviens *Q*.

*contente*

Welcome back <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Kim Da Hee | Race »

Tokyoïte ;
• Administratrice

    Féminin
    ● Messages : 144

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Ven 14 Mai - 23:06

Bienvenue sur le forum Kinder ♥️
Et bon courage pour ta fiche ^w^




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Yamagata Ujiyasu | Master »

Host Boy ;

    Masculin
    ● Messages : 276

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Dim 16 Mai - 15:06

Bienvenue parmi nouuus ♪

Bon j'suis la seule qui n'était pas inscrite sur l'ancien Fow ? è_é
Rooo zut hein >.<

En tout cas, bon courage pour la suite de ta fiche ( Si elle n'est pas finie O.o ? )
& puis à Bientôt, pourquoi pas dans un Rp ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Dim 16 Mai - 22:31

merci à tous pour votre accueil!

Je vais essayer de finir ce soir, en esperant qu'internet ne s'arrete pas comme ce matin et efface tout ce que j'avais écris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Kim Da Hee | Race »

Tokyoïte ;
• Administratrice

    Féminin
    ● Messages : 144

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Lun 17 Mai - 15:40

L'un des admins lira ta fiche d'ici ce soir




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Taylor Karen | Lully »

Cliente ;
• Administratrice

    Féminin
    ● Messages : 607

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Lun 17 Mai - 16:53

Sooo. Here I am =D".
tout ca me parait bien =). Juste une petite confusion au début, si tu pouvais rectifier " Shinobu le savait, elle savait que Shinobu était le vrai fils de son époux." ( oui j'ai la flemme de le faire moi même =D"*sort*).
J'ai d'ailleurs aussi la flemme de remettre tout le code de la fiche que tu n'as pas mis, mais bon, je suppose que c'est pas si grave finalement, ne? *sort encore plus loin*.

Et voilàà.
Je valide et je déplace.
Tu peux donc aller créer ton management et placer le lien dans ton profil =).

Je te colle dès maintenant ce bleu sur le dos n_n.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Miretsuki Naoki | Kinder »

Personnal ;

    Masculin
    ● Messages : 196

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Lun 17 Mai - 19:20

Ah, qu'est ce qui s'est passé!
Voilà, j'ai tout remis, parce que c'est plus joli.

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Taylor Karen | Lully »

Cliente ;
• Administratrice

    Féminin
    ● Messages : 607

MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   Lun 17 Mai - 19:37

Oh c'est parfait comme ça =).
Sankyu n_n.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Miretsuki Naoki | Kinder [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Miretsuki Naoki | Kinder [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shin'Ya - Host Boy Club • Like the Begining :: First Time :: ▌Fiche d'identité :: Centre D'Informations-